05/07/2015 Conflans Herblay traversée par le bac forêt Conflans Neuville Conflans (25 kms)

20150705_135725_

20150705_135907_

20150705_141458_

20150705_141800_

20150705_142448_

20150705_142540_

20150705_142821_

20150705_142846_

20150705_143128_

20150705_143340_

20150705_143615_

20150705_144844_

20150705_145724_

20150705_150514_

20150705_151109_

20150705_151325_

20150705_151435_

20150705_151655_

20150705_151748_

20150705_151805_

20150705_152435_

20150705_154636_

20150705_155034_

20150705_155454_

20150705_161354_

20150705_161818_

20150705_161904_

20150705_162807_

20150705_163411_

20150705_171728_

20150705_172709_

20150705_172729_

20150705_173750_

20150705_173813_

20150705_173908_

20150705_174240_

20150705_174430_

20150705_175625_

20150705_180426_

20150705_180914_

20150705_181840_

20150705_181911_

20150705_182017_

20150705_182544_

20150705_182550_

20150705_182829_

20150705_183437_

20150705_184958_

20150705_185505_

Publicités

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans photos, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 05/07/2015 Conflans Herblay traversée par le bac forêt Conflans Neuville Conflans (25 kms)

  1. Lara dit :

    Toujours d’étonnants noms de bateaux (!) ..et de jolis sentiers feuillus ..
    Belle balade dominicale, au calme ..à des années-lumière des bruyants centres commerciaux impersonnels où on emmène les enfants courir le dimanche ..:))

    • arbrealettres dit :

      lol! seul avantage non négligeable: dans les centres commerciaux ou dans les cinémas il y a la climatisation! 😉
      Oui le calme le long des deux cours d’eau: Seine et Oise et dans cette forêt toute proche… quelle chance! 🙂

  2. jean-baptiste Besnard dit :

    Attention ! Ce cadre bucolique se réduit de jour en jour, surtout entre Herblay et Conflans et disparaîtra bientôt, dévoré par les « Villes Tentaculaires » . Combien de temps pourrons-nous encore longer un champ de blé, comme mon épouse et moi l’avons encore fait dimanche dernier et qui pourrait être celui que l’on voit dans ce reportage photographique ? Déjà, ‘on ne voit plus les chevaux du « Centre équestre » et l’on ne croise plus les cavaliers dans les chemins. Que sont devenus les jardins d’autrefois que l’on a morcelés pour bâtir, pour bâtir et encore bâtir ? Quand le mal absolu sera atteint, je quitterai ces lieux.invivables où ne peut s’épanouir le sentiment poétique, sous la dictature du matérialisme le plus sordide.

    • arbrealettres dit :

      oui je suis bien conscient que c’est encore un privilège et .. j’en profite un MAX comme disent les djeuns!! 😉
      Il faudra simplement aller plus loin toujours plus loin… mais le Poète garde la poésie dans son coeur malgré tout n’est-il pas ?? 😉
      Merci Jean-Baptiste d’être passé ici 🙂 🙂 🙂

vos impressions...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s