03/10/2015 Nuits Blanches Paris

Retour à Index des Photos de mes Poemenades https://arbreaphotos.wordpress.com/

Quelques visites…
Programme complet ici: http://www.evous.fr/Nuit-Blanche-a-Paris-Tout-le-programme-1136517.html

Parvis de l’Hôtel de Ville
Zhenchen Liu
ICE MONUMENT (Installation)
Fragiles stèles colorées symbolisant les différents pays du monde, 270 blocs de glace se dressent sur le parvis de l’Hôtel de Ville
puis fondent à mesure que la nuit avance, mêlant lentement leurs couleurs jusqu’à former un immense tableau abstrait (à la manière de la peinture chinoise).
Installée en un lieu emblématique de la ville qui accueillera, en décembre prochain, la 21e Conférence des Nations Unies sur le changement climatique,
l’installation éphémère de l’artiste chinois Zhenchen Liu évoque la beauté crépusculaire d’un monde construit par l’homme mais qui pourrait ne plus être, si rien n’est fait par l’homme.

Gare d’Austerlitz
Alisa Andrasek, Jose Sanchez
Bloom Games (Installation participative)
Développé par Alisa Andrasek et Jose Sanchez, « Bloom (éclosion) » est un jeu de construction architecturale.
À partir de l’assemblage d’unités de plastique recyclé rose vif, les participants inventent des combinaisons jusqu’à former une micro-architecture proliférante.
Bloom est issu de l’imagination des joueurs et s’impose comme une étrange créature, tout droit surgie d’un futur lointain.

Les Docks – Cité de la Mode et du Design
Pascal Dombis
Text(e) – Fil(e)s (Installations)
Text(e) Fil(e)s est une œuvre–installation spécialement créée par l’artiste Pascal Dombis pour la Cité de la Mode et du Design.
Il s’agit d’un ruban monumental de 140 m de long, posé au sol sur la coursive et composé de proliférations à différentes échelles
de dizaines de milliers de lignes de textes (littéraire, politique, poétique…) en rapport avec la Mode.

Café Monde et Médias
Alexöne, Katre, Nebay et Réso
L’art est public (Performance)
Les artistes urbains Alexöne, Katre, Nebay et Réso réalisent une fresque de 300 m2 sur la place de la République, sous les yeux du public.
Constamment en mouvement, cette fresque est à l’image de la vitalité de la place, à décrypter au travers de couleurs vives :
les mots, les saynètes ou les messages cachés qui se dessinent.

Parvis de la gare Du Nord
Leandro Erlich
MAISON FOND (Installation)
Au cours des vingt dernières années, de la Nouvelle-Orléans au Népal,
les phénomènes météorologiques extrêmes associés aux changements climatiques nous montrent
que même les monuments les plus emblématiques, pourtant restés intacts des siècles durant, sont vulnérables.
Si l’e´volution du climat menace l’existence humaine, l’architecture, symbole de nos civilisations, est également en péril.
Pour l’évoquer, Leandro Erlich a choisi une image forte, celle d’un petit immeuble parisien en train de fondre sous l’effet du réchauffement climatique.
Sous une forme directe et humoristique, cette oeuvre – dont le titre a été choisi pour sa correspondance phonétique avec « Mes enfants »
– fait signal et nous invite à nous interroger sur nos certitudes à quelques semaines de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique.

Escaliers du Square Aristide-Cavaillé-Col
Néle Azevedo
MINIMUM MONUMENT (Installation)
Action participative et éphémère dans l’espace public,
Minimum Monument invite le public à déposer des milliers de petits personnages de glace sur les escaliers du Square Aristide-Cavaillé-Col.
Le temps de quelques heures, les codes s’inversent : à la pierre, symbole d’éternité, s’oppose la glace éphémère ;
au monumental, l’échelle minimale de corps fragiles, voués à disparaître au fil de la nuit.
Avertissement symbolique des dangers du réchauffement climatique et de l’éphémérité de la vie,
« Minimum Monument » est une oeuvre ample et puissante qui fait plus largement écho à l’histoire des vaincus, des anonymes oubliés de notre mémoire collective…

20151003_184952_

20151003_185015_

20151003_185027_

20151003_185114_

20151003_185132_

20151003_185154_

20151003_185207_

20151003_185247_

20151003_185624_

20151003_185632_

20151003_185706_

20151003_185713_

20151003_185738_

20151003_185746_

20151003_185841_

20151003_185946_

20151003_190130_

20151003_191703_

20151003_191716_

20151003_192439_

20151003_192509_

20151003_192550_

20151003_192720_

20151003_193503_

20151003_194406_

20151003_195000_

20151003_195026_

20151003_195242_

20151003_203257_

20151003_210611_

20151003_210622_

20151003_210706_

20151003_212538_

20151003_212833_

20151003_214827_

20151003_215135_

20151003_215309_

20151003_215350_

20151003_215500_

20151003_215508_

20151003_215720_

20151003_215859_

20151003_215949_

20151003_220005_

Publicités

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans photos, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 03/10/2015 Nuits Blanches Paris

  1. Lara dit :

    Un peu curieuses ces images du cœur de l’hiver, de neige et de glace au début de l’automne ..
    Toujours intéressant je suppose toutes ces expos, quoique le calibre artistique soit tout de même variable .. 🙂

    • arbrealettres dit :

      Thème: le changement climatique ça explique 😉
      L’avantage est de nous faire re-visiter Paris mais c’est vrai qu’à part les petits bonhommes de glace c’était … un peu « bof »! 😉

vos impressions...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s